Chers et fidèles lecteurs ...

Unanimo Géant : jouons tous ensemble !
1 mot par jour pendant 5 jours, toutes les semaines du lundi au vendredi

Modérateurs : diplojak, Piano, lynkowsky, peyo_fr

Chers et fidèles lecteurs ...

Message par Ambroisie » 01 Mars 2018 10:08

Chers et fidèles lecteurs, connus et inconnus, des petites histoires dont je vous abreuvais à une époque lointaine, j'ai bien senti votre désarroi devant ce silence pesant.
Je m'en suis voulu de vous priver de cette modeste distraction matinale, aussi, pour vous remercier et terminer dignement l'année 2017, pour rendre également hommage à celui qui avait eu l'idée, il y a fort longtemps, des MIPOC* (Felixcat, pour ne pas le nommer), voici le texte que je vous livre (non, ce n'est pas un livre mais c'est long quand même, trop long, hors concours, hors délai, hors corrections, désolée Maître peyo, un peu de repos ne peut pas vous faire de mal, vous avez tant donné !) :geek:

* MIPOC : Mots Imposés Par Ordre Chronologique.

Bref voici, deux mois après " Une semaine sans histoire ", " Une journée sans histoire ", ce qui vous montre que j'ai de la suite dans les idées ... :mrgreen:


Une journée sans histoire.

SERIEUX handicap, à moins d'être CHANCEUX : CHLORE ce Chat-l'ange avec autant de retard !

J'étais à LA ROCHELLE où j'étudiais le HAIKU mais GEAI renoncé. Serais-je un CAS rare dont on dit : " AILE n'AIME que les histoires longues et a la HAINE envers ce qui met un FREIN à son discours, si HASARDEUX soit-il " ?

C'est vrai, Je ne tolère DETROIT que la CICATRICE laissée par un geste ASYNCHRONE qui perfora ma main de HAUT en bas sans que je porte le PET contre personne car je ne suis pas un faux-CUL, je reconnais mes erreurs, à l'ERE pourtant hypocrite que nous vivons. Certain prétexterait une TAIE sur l'oeil en gémissant comme un CHIOT, sans craindre de passer pour un FILOU, plutôt que de témoigner contre un faux BOSSU coupable d'un vol de BIJOUX sur une malheureuse passante.

Un ABCES, une véritable plaie, voilà ce que nous révèle le SURVOL de notre société actuelle ! Plus la SCIENCE évolue, plus la ROTATION de la Terre est chose admise, plus on perd le sens COMMUN. La STATION debout, comme la marche, sont devenues trop fatigantes et l'homme, SEDENTAIRE à outrance, ne veut plus PRODUIRE le moindre effort. Même se montrer POLI l'épuise. Tel une POTERIE antique, fendillée sous le poids des ans, il se recroqueville sur son moi précieux et fait la sourde oreille en parlant de tout.

L'AGRICULTURE passionne soudainement cet homme-TRONC, ignorant des dures conditions du monde paysan. S'il SONGE aux arbres, il se représente la VOLIGE de sa nouvelle véranda, une grande reine qui peut vous faire danser la POLKA du roi, descendu de son TRONE pour l'occasion !
L'ECOSYSTEME le branche moins que la DECORATION et l'entretien de son potager qui lui permet de se NOURRIR sans rien acheter, ravi de tirer à la POMPE son eau gratuite, même en période de canicule. Son terrain, parfaitement RECTANGULAIRE, lui suffit.

- Pourquoi ne DESCENDS-tu pas me voir à MONACO ? Lui demande un ami. Non, il faut un minimum d'ECLECTISME et un autre éclairage que celui du LAMPADAIRE de son salon pour envisager la vie ailleurs. Leur conversation ressemble à un mauvais SKETCH et tourne vite à la BAGARRE. Aller jouer au JOKARI sur une plage alors que son SILO à compost demande toute son attention, pas question ! Il a déjà refusé d'aller goûter le plat à base de CHIPIRON, vanté par un copain basque spécialiste du maniement de la CHISTERA.

Une pensée IGNOBLE : si on l'envoyait à BAGDAD, contre son bon VOULOIR, pour ETRE aux premières loges et voir comment le CALIFE fait COUIC à ses opposants en levant seulement le petit doigt, alors qu'il faut de grands GESTES, ICI, LORSQUE le coupable d'un crime odieux est jugé, sans que soient jamais dressés les POTEAUX d'exécution !
Son avocat sait tirer plus d'une FICELLE pour transformer un assassin en voleur de BETTERAVE. Il souffle comme un PHOQUE en agitant les manches de sa robe et évite à son client le sort FATAL pourtant mérité. Son col en dentelle CHANTILLY ressemble à un bavoir destiné à recevoir les postillons de son discours enflammé . Il ne faut pas RIRE, la QUESTION est grave : coupable ou non coupable ? Il a mis les pleins GAZ sans avoir HONTE pour faire acquitter ce monstre car l'argent n'a pas d'ODEUR. Il pourra se payer cette statue AZTEQUE qui trônera dans son salon, tel un CROMLECH ancien, à côté d'un jeu de MAHJONG rarissime, sous l'oeil attentif de son PITBULL, pendant qu'il sirotera une VODKA millésimée.

L'ENCLUME est au marteau ce que le chêne est au ROSEAU, le bol à la CUILLERE ou le canon à l'ARTILLEUR. Vous ne voyez pas le rapport ? D'un côté du lourd comme votre cerveau engourdi, de l'autre la légèreté de l'ANTILOPE qui fait des bonds comme le marteau des rebonds. J'imagine votre sourire MOQUEUR, ANIMAL sans coeur, au lieu d'admirer en moi le petit BRICOLEUR qui, plutôt que de coller à la réalité comme une VENTOUSE, ce qui serait IDIOT, voire impossible, essaie, pour ne pas CRAQUER, de se montrer JOUEUR et accrocheur.

Je regarde le MIGNON bébé sur la PHOTOGRAPHIE posée sur le bureau. La pause était RIDICULE mais surtout ça me flanque un COUP de vieux. L'ordre ALPHABETIQUE des mots n'est rien mais celui, croissant, des maux est terrible. Personne n'est RESPONSABLE mais mon ALLIANCE est TEMOIN d'une GROSSE part de vie passée. " Tu es POUSSIERE et tu retourneras en poussière ", possible, mais au lieu de CREVER d'ennui, autant FONCER dans la vie et s'EXPLOSER de rire ou d'autre chose. Le destin de l'homme est-il moins MITEUX que celui d'un vulgaire CHIMPANZE ? Pas sûr, et, sans être SARCASTIQUE, on peut douter avoir plus de consistance qu'un HOLOGRAMME et plus d'optimisme qu'un MACHIAVEL.

Voilà que j'ai l'oeil HUMIDE ! Laissant ces pensées stériles au VESTIAIRE, j'ouvre la fenêtre, ce qui me fait vite FRISSONNER, mais je dois exercer une SURVEILLANCE sur la chienne qu'on m'a confiée. Cette petite CREVETTE a tendance à s'échapper et ne va pas traverser dans les CLOUS ! Avec mon FILET de voix, j'ai beau m'égosiller, la voilà partie et il faudra un DETECTIVE pour la retrouver si je ne me dépêche pas.

Je passe devant l'autoportrait de VANGOGH, attrape un CARAMEL et fonce jusqu'à l'ATELIER pour récupérer sa laisse. Je trébuche sur ... Beurk ! Des OSSEMENTS de rat ou autre car ma connaissance de ces animaux en est resté à l'INITIATION. Sans doute l'oeuvre du chat errant que j'ai vu FOUILLER dans un sac poubelle.

Allons bon ! Une VISITE au moment où je franchis le portillon avant que cette fugue ne vienne m'OBSEDER et gâcher ma journée ! L'importun, sans HESITER, prononce un NOM avec l'air GRAVE de quelqu'un qui a quelque chose d'important à dire. Mais non, je ne suis pas Mme SAGAN ! Qu'est-ce qu'ils ont TOUS à se tromper ? Mon ton AMER rebute l'homme qui s'éloigne. A mon AVIS, il comptait sur ma curiosité mais, sans ENCOURAGEMENT de ma part et devant mon agacement SINCERE, il préfère s'abstenir.

Dans la rue, j'entends un ensemble INSTRUMENTAL interprétant la symphonie n° 5 de Beethoven. Les PAROLES manquent pour qualifier cette musique si éloignée du BRUIT excessif à la mode ! Une CALAMITE qui oblige parfois à mettre des boules QUIES à certains concerts. Je n'y vais jamais, je n'aime pas la PROMISCUITE, je préfère mon SEJOUR et un bon fauteuil à l'INCONFORT de ces immenses salles.

Ah, cette journée ne sera pas INOUBLIABLE ! J'aperçois enfin la chienne sortant des SANITAIRES publics en remuant la queue pour FETER son aventure. Je dois faire preuve d'une grande PIETE pour ne pas PETER un cable et surveiller la SOBRIETE de mes paroles en la récupérant. La FOUETTER ? Sûrement pas, et ce n'est pas parce des joueurs de PETANQUE m'observent d'un air goguenard ! Devant le marchand ambulant " PAELLA chaude à toute heure " un petit GROUPE de jeunes semble avoir un peu forcé sur l'ALCOOL. Mon MANEGE les intrigue mais je ne m'attarde pas. Je dois rentrer avant que le soleil soit au ZENITH. D'ailleurs, j'ai une PETITE faim, je n'ai pas déjeuné !

Je comprends le nom de la chienne : DYNAMITE ! C'est SUR, ça lui convient au poil ! Toujours à s'EXCITER et à prendre la tangente sans préavis. Mon GALOPIN de FRERE va m'entendre quand il viendra la récupérer tout à l'heure. Oups ! J'allais oublier de lui acheter un HAMBURGER pour midi. Avec quelques pâtes, ce n'est pas pécher SEIGNEUR !

On ne va pas MOTET de l'idée qu'un dogue ARGENTIN aurait eu plus belle allure que cette pâle COPIE de canidé ! Sauf que je peux la porter au retour pour aller plus vite. L'heure, comme la ROUE, tourne et il n'y a pas loin du Capitole à la ROCHE Tarpéienne, autrement dit : Je risque de tomber de mon piédestal si la table n'est pas mise avec la bouteille de vieux PINEAU en bonne place pour l'apéritif, accompagnée d'un délicieux saucisson de la VALLEE d'Aoste.

Quelqu'un m'attend devant la porte : Ce voisin CONFIT en dévotion, spécialiste du monde MEDIEVAL et de la PREHISTOIRE réunis, a un problème. Il a rendez-vous dans un RESTAURANT avec un COPAIN d'enfance et sa voiture, la VACHE ! ne veut pas démarrer. Pas son genre de jurer ainsi ! C'est un AUVERGNAT pur souche au charme de GORILLE que même une PUTAIN hésiterait à accepter comme client ! J'hésite TROIS secondes mais je n'ai pas l'ART et la manière de refuser un service. Nul besoin de sortir un PARABELLUM, j'ai pitié de sa détresse. Je rentre la chienne, sors la voiture. Pendant le court trajet, la radio distille une musique du FOEHN Trio, un groupe originaire de l'ARIEGE, prétend mon voisin qui sait toujours tout sur tout ! Je demanderai à MON FILS, il doit connaître.

Je dépose mon passager devant le restaurant, reviens à toute allure et me CHANGE. Le miroir me renvoie les outrages de la dernière DECENNIE : ça fait un CHOC à chaque fois. Je crois que je brûle ma dernière CARTOUCHE. " Tu devrais écrire un LIVRE ", m'a t-on dit un jour, comme s'il suffisait de ne pas s'exprimer comme un MANCHE pour devenir écrivain ! Je ne me CACHE pas mes lacunes et ce n'est pas ma pauvre MEMOIRE qui me permettra d'égrener des souvenirs anciens ! La PENDULE va inexorablement de l'avant vers un final pas PIQUE des hannetons.

- Voici venir ta dernière demeure pour SOLDE de tout compte, me sussure à l'oreille, dans une auréole de VAPEUR, le Grand PONTE invisible . COURAGE, un peu de TENUE, que diable ! Ajoute-t-il. Le RESPECT de soi commence par un CONTROLE sans faille de ses émotions.

Oh la PRISE de tête ! J'ai de la VEINE de ne craindre ni Dieu, ni diable ! Un vrai DEBUTANT en matière de persuasion ! Ras le BOL de la BONNE parole de qui n'a rien à craindre et fait tout le monde COCU ! Il n'est même pas dans le BOTTIN après CABAN et avant éternité !

Allez, un peu de CHOPIN pour se détendre, un signe DEVIS plus joyeux. Je vais enfin à la cuisine. Mais quel est le GLAND qui s'est cru au MESS des officiers et a laissé la vaisselle sale sur la table, au MEPRIS de toute bonne éducation ? Je ne donnerais pas un REIN pour le savoir, j'ai ma petite idée. C'est un des TRAVERS de mon TRIBUN de beau-frère : NI bon, ni mauvais mais seul l'AMUSEMENT VAINCRA avec lui. C'est un FANATIQUE de jeux de toutes sortes. Il me parle de DECK et je l'imagine en MER sur le pont d'un paquebot, lui qui ne prend sa VOITURE que pour fréquenter la MAISON des associations de son quartier.

Soudain je change de COULEUR en voyant ma PLANTE préférée, une splendide orchidée que j'ai depuis l'ETE dernier, achetée en VILLE dans un magasin spécialisé, couchée par terre, son pot brisé ! Ma NATURE coléreuse éclate, j'ai CHAUD, je sors prendre l'AIR pour me calmer. Il serait SUPERFLU d'enquêter. Je connais la coupable, ma DINDE de belle-soeur qui a deux mains gauches et s'obstine à s'en servir ! Une FRENESIE de rangement me saisit. A la poubelle, cette PUBLICITE qui ne sert qu'à GASPILLER du papier ! Et le vase très MOCHE, cadeau de la dinde, va aussi s'écraser par terre. Désolée, un faux mouvement !

Bientôt midi, pas de pineau mais une bouteille de MUSCAT fera l'affaire. La MAREE d'exaspération qui m'avait submergée s'est retirée. Suis-je BETE de m'emporter pour si peu ! Je goûte ce vin délicieux acheté dans un CAVEAU de dégustation par un ADORATEUR de bons crus.

La sonnette de l'entrée, actionnée longuement, me fait sursauter. C'est pourtant un RITUEL qui m'indique d'ouvrir le PORTAIL électrique pour qui ne connait pas la FORMULE magique qu'aucun PENTACLE ne peut deviner, sauf la télécommande, seul instrument ADEQUAT.

Après le passage de mon frère, c'est de nouveau la GABEGIE. S'il devait y avoir un LAUREAT du désordre il serait le gagnant. Mais c'est mon frère et je suis une MARIONNETTE sans volonté avec lui. Il peut faire la SARABANDE, je reste une PROFANE en matière d'autorité. Pourvu qu'il connaisse bonheur et PROSPERITE, je n'interviens pas dans sa vie, tout un POEME pourtant ! Mais on n'est plus au MOYEN-AGE et il sait si bien me jouer sa petite CANTATE : " Grande soeur chérie, tu es la plus belle, la plus intelligente .... "

Quel incorrigible flatteur, je ne suis pas si belle ! 8)
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 1515
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: Chers et fidèles lecteurs ...

Message par caius » 01 Mars 2018 18:12

Une journée sans histoire? Et pourtant tu as su en faire une !!!!!! comme toujours bien tournée ton histoire !!!!! envoie moi ton frère je vais le dresser !! :boulet:
caius
Premium
Premium
 
Message(s) : 182
Inscription : 16 Mai 2014 8:59

Re: Chers et fidèles lecteurs ...

Message par felixcat17 » 01 Mars 2018 23:40

BRAVO Amb, pour cette journée particulière... pleine de mots, avec même des bons... aussi (et en mauvais, je m'y connais ! ;) ) ! (ça doit faire partie de l'hommage ! ;) )

Sérieux, très bien tournée en effet cette histoire d'une journée dans la vie d'Amb Ambrovitch !

Et merci, grand merci pour l'hommage qui me va droit au coeur (oui, j'en ai un... :geek: ), et je vais chlore à mon tour mon message en évitant toute acidité dans mon propos, puisque je connais ta légendaire sobriété, je ne puis dire en parlant de toi : le hash ? C'est elle ! :boulet: :boulet: :boulet: :geek: :geek: :geek:
Avatar de l’utilisateur
felixcat17
Premium
Premium
 
Message(s) : 404
Inscription : 01 Déc 2013 14:52
Localisation : quelque part à l'ouest, complètement à l'ouest...

Re: Chers et fidèles lecteurs ...

Message par Ambroisie » 03 Mars 2018 19:46

Merci caius/avisa qui pourrais être ma soeur, merci félix qui pourrais être mon frère, si vous n'étiez pas des amis parmi ces " chers et fidèles lecteurs connus ". :)
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 1515
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne


Retour vers Unanimo

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)

cron