[Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Modérateurs : diplojak, peyo_fr

[Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par peyo_fr » 14 Fév 2020 14:00

Je réalise que c’est mon 200e jeu publié sur le site :affraid: :
52 Anonymus, 37 Coqs-à-l’âne, 24 Alexangrammes, 13 Zenmos et autant de Pingits, 11 Dixacs, 7 Bris de mots, 6 Rébus, 5 Jarnucs, 3 Fruits des pendus et autant de Charadixits, plus une vingtaine d'énigmes diverses. :clown:
... et grâce à vous une soixantaine de plus, essentiellement des Zenmos et des Alexangrammes ! 8)


Si on arrosait ça avec quelques vers... d'un cocktail préparé par un curieux mixologue ? :shots: :bieremetal:

Image
Artor Hubaud, barman mixologue

Le texte ci-dessous a été rédigé en respectant deux contraintes :

  1. Utiliser exclusivement le vocabulaire signifiant (noms, verbes et adjectifs) d'un premier poème
  2. Conserver le plus possible la métrique, la syntaxe et la ponctuation (mais pas les rimes) d'un autre poème ...

Saurez-vous identifier les deux poèmes célèbres qu'il a enchevêtrés ainsi ?

C’est un bois de vieux chênes où repose un chasseur
écartant sans un bruit du coude son fusil
couché ; ce voyageur, à la mâchoire épaisse,
prie : c’est du sang brûlant qui roule de son flanc.

Son chien puissant, tête velue, regard lourd,
et la gueule dressée vers la lune sinistre,
crie ; il sont entourés par des loups, dans la plaine,
assis près d'un grand feu où danse la fumée.

Les yeux vers les nuages, il pleure. Gémissant comme
gémirait un enfant perdu, il fuit la vie :
son front a plongé tout à coup : il est mort.

Un chasseur ne sait pas retenir son couteau ;
il veut chaque animal, au nom de sa fierté
débile. Il a le cœur hardi mais l’âme noire.




Comme d'habitude, merci de m'envoyer vos réponses en MP :geek:
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2698
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par jouons » 14 Fév 2020 14:41

C'est comme un centon, et pas de Provence

https://fr.wikipedia.org/wiki/Centon
jouons
 
Message(s) : 476
Inscription : 26 Jan 2016 15:01

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par Ambroisie » 15 Fév 2020 0:08

Et depuis quelque temps, mais je n'ai pas compté,
il s'occupe d'un jeu, sans l'avoir inventé,
que nous regretterions, s'il venait à manquer.
C'est que chaque semaine, il lui faut bien trouver
pour un thème choisi, cinq mots inédits
qui nous laissent souvent légèrement interdits,
avant de découvrir le lien qui les unit.
Ce drôle de mixologue chaque jour nous ravit,
nul besoin d'un Rimbaud, d'un Verlaine, d'un Hugo
car nous avons la chance d'avoir le Grand Peyo !
:bieremetal:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2701
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par peyo_fr » 15 Fév 2020 11:36

petit peyo (74 thèmes) comparé au Grand Lynko qui en a aligné 376 ! :bieremetal:
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2698
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par Ambroisie » 15 Fév 2020 11:44

Bon, on ne va pas vous faire passer sous la toise :wink:. Il se trouve que le thème était " Les jeux de Peyo " mais avec Lynko, j'avais aussi la bonne rime ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2701
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par peyo_fr » 21 Fév 2020 23:50

Solution ce dimanche soir...
Seulement 3 réponses complètes reçues (+ 2 partielles, l'une avec le poème-structure, l'autre avec le poème-vocabulaire)

Dernier petit indice : contrairement à ce que suggère l'illustration, Hugo n'a rien à voir dans tout ça...
(c'est ma douce valieg qui me suggére de vous l'indiquer, car elle s'est échinée sur une liste d’œuvres de ce bon vieux Totor, et il était productif, le bougre !)
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2698
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par peyo_fr » 22 Fév 2020 13:28

peyo_fr a écrit :... Hugo n'a rien à voir dans tout ça...

L'indice était incomplet : "mon" Hugo n'a rien à voir... sauf ses yeux d'emprunt... :roll:
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2698
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par peyo_fr » 24 Fév 2020 8:22

Solution ! Et je mets à l'honneur ortografe, qui m'a répondu très joliment :

"Peut être, en son vallon, alors qu'il agonise
Le Dormeur de Rimbaud entend-il, tout à coup
L'horrible cliquetis du couteau qu'on aiguise
Avant de l'enfoncer dans le flanc d'un grand Loup ..."


En effet, il fallait bien reconnaître :

La structure du "Dormeur du val" (d'Arthur RIMBAUD, 1870)

C’est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.


Avec le vocabulaire de "La Mort du loup" (d'Alfred de VIGNY, 1843/1864)

Les NUAGES couraient sur la LUNE enflammée
Comme sur l’incendie on voit FUIR la FUMÉE,
Et les BOIS étaient noirs jusques à l’horizon.
Nous marchions, sans parler, dans l’humide gazon,
Dans la bruyère ÉPAISSE et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des landes,
Nous avons aperçu les GRANDS ongles marqués
Par les LOUPS VOYAGEURS que nous avions traqués.
Nous avons écouté, RETENANT notre haleine
Et le pas suspendu. Ni le BOIS ni la PLAINE
Ne poussaient un soupir dans les airs ; seulement
La girouette en deuil CRIAIT au firmament ;
Car le vent, élevé bien au-dessus des terres,
N’effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les CHÊNES d’en bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs COUDES semblaient endormis et COUCHÉS.
Rien ne bruissait donc, lorsque, baissant la TÊTE,
Le plus VIEUX des CHASSEURS qui s’étaient mis en quête
A regardé le sable en s’y couchant ; bientôt,
Lui que jamais ici l’on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçaient la démarche et les griffes PUISSANTES
De deux GRANDS LOUPS-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos COUTEAUX,
Et, cachant nos FUSILS et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en ÉCARTANT les branches.
Trois s’arrêtent, et moi, cherchant ce qu’ils voyaient,
J’aperçois tout à coup deux YEUX qui flamboyaient,
Et je vois au-delà quatre formes légères
Qui DANSAIENT sous la LUNE au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à GRAND BRUIT sous nos YEUX,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse ;
Mais les ENFANTS du LOUP se jouaient en silence,
Sachant bien qu’à deux pas, ne dormant qu’à demi,
Se couche dans ses murs l’homme leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa Louve REPOSAIT comme celle de marbre
Qu’adoraient les Romains, et dont les FLANCS VELUS
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le LOUP vient et s’ASSIED, les deux jambes DRESSÉES,
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s’est jugé PERDU, puisqu’il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;
Alors il a saisi, dans sa GUEULE BRÛLANTE,
Du CHIEN le plus hardi la gorge pantelante,
Et n’a pas desserré ses MÂCHOIRES de fer,
Malgré nos coups de FEU qui traversaient sa chair,
Et nos COUTEAUX aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en PLONGEANT dans ses larges entrailles,
Jusqu’au dernier moment où le CHIEN étranglé,
MORT longtemps avant lui, sous ses pieds a ROULÉ.

Le LOUP le quitte alors et puis il nous regarde.
Les COUTEAUX lui restaient au FLANC jusqu’à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son SANG,
Nos FUSILS l’ENTOURAIENT en SINISTRE croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le SANG répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses GRANDS YEUX, MEURT sans jeter un cri.

J’ai REPOSÉ mon FRONT sur mon FUSIL sans poudre,
Me prenant à penser, et n’ai pu me résoudre
À poursuivre sa Louve et ses fils qui, tous trois,
Avaient VOULU l’attendre, et, comme je le crois,
Sans ses deux louveteaux, la belle et sombre veuve
Ne l’eût pas laissé seul subir la GRANDE épreuve ;
Mais son devoir était de les sauver, afin
De pouvoir leur apprendre à bien souffrir la faim,
À ne jamais entrer dans le pacte des villes
Que l’homme a fait avec les ANIMAUX serviles
Qui chassent devant lui, pour avoir le coucher,
Les premiers possesseurs du BOIS et du rocher.

Hélas ! ai-je pensé, malgré ce GRAND NOM d’Hommes,
Que j’ai honte de nous, DÉBILES que nous sommes !
Comment on doit quitter la VIE et tous ses maux,
C’est vous qui le savez, sublimes ANIMAUX !

À voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse,
Seul, le silence est GRAND ; tout le reste est faiblesse.
Ah ! je t’ai bien compris, sauvage VOYAGEUR,
Et ton dernier REGARD m’est allé jusqu’au COEUR !
Il disait : « Si tu peux, fais que ton âme arrive,
À force de rester studieuse et pensive,
Jusqu’à ce haut degré de stoïque FIERTÉ
Où, naissant dans les BOIS, j’ai tout d’abord monté.
GÉMIR, PLEURER, PRIER, est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et LOURDE tâche
Dans la voie où le sort a VOULU t’appeler,
Puis après, comme moi, souffre et MEURS sans parler.


:poucehaut: Et bravo aux 6 qui avaient la bonne réponse, dans cet ordre :

  • jouons
  • Bagoly (bienvenue !) :wink:
  • ortografe
  • petiteame
  • nina62
  • vance35

Sans oublier de mentionner Ambroisie (qui avait identifié la Mort du loup) et CD46 (qui avait reconnu le Dormeur du val) ...


In memoriam : cette énigme m'a été inspirée par les Rimbaudelaires, un programme conçu en 1985 par l'ALAMO (Atelier de Littérature Assistée par la Mathématique et les Ordinateurs, proche de l'OuLiPo). Mais c'est hélas un hommage posthume puisque l'ALAMO, association créée en 1982 par Jacques Roubaud & Paul Braffort, vient d’être dissout ce 28 janvier 2020...
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2698
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par Ambroisie » 24 Fév 2020 8:55

Voilà qui va nous donner un super moral en ce début de semaine :lol: ! En tous cas bravo à ortografe, même si je dois m'y reprendre à deux fois pour écrire son pseudo correctement. 8)
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2701
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par peyo_fr » 24 Fév 2020 9:06

Ne sois pas trop triste, car je ne sais qui a choisi le nom de cette association, mais sa fin était écrite le jour de son baptême...

Image
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2698
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par Ambroisie » 24 Fév 2020 17:19

Je n'avais pas bien lu ... Veux-tu dire qu'il t'a fallu l'aide de la mathématique et des ordinateurs pour concocter cette mixture ? :shock:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2701
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par peyo_fr » 24 Fév 2020 17:39

Moi non, mais eux (l'Alamo) oui, puisqu'ils font de la génération automatique : voir ici leurs réécritures du Dormeur du val, à partir de tout le vocabulaire de Baudelaire, nouvelle et unique à chaque clic en bas...
J'ai préféré le faire avec mes petites mains, en piochant dans un seul (long) poème et pas dans tout Vigny...
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 2698
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: [Jeu] Mussard ou Baudelaine ?

Message par Ambroisie » 24 Fév 2020 20:02

:affraid: La dissolution de cet Alamo ne me mettra pas la larme à l'oeil ! Ce que tu as écrit, au moins, ça veut dire quelque chose. :bieremetal:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
 
Message(s) : 2701
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne


Retour vers Jarnac

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)