Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisie

Unanimo Géant : jouons tous ensemble !
1 mot par jour pendant 5 jours, toutes les semaines du lundi au vendredi

Modérateurs : lynkowsky, diplojak, Piano, peyo_fr

Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisie

Message par peyo_fr » 08 Avr 2021 9:20

(CLIQUER ICI POUR RETROUVER LA TOTALITÉ DES TEXTES EN LICE, ET ICI POUR CONSULTER LE RÈGLEMENT ET LA LISTE COMPLÈTE DES 262 MOTS IMPOSÉS)

QUATRIEME TEXTE : "J'avais presque oublié...", par Ambroisie (2012 mots, 262 mots imposés sur 262 !)

TAMBOUILLE, cette CANAILLE, s'est faufilé par la LUCARNE du grenier et ses miaulements m'obligent à monter dans cette PIECE peu confortable. Tapi sous un SECRETAIRE branlant, fait comme un RAT, il me fixe, tel un SPHINX. Je le connais, Il n'appartient pas à la COLONIE des chats errant dans l'ENCEINTE du cimetière. Je le libère avant que son maître ne s'inquiète.

J'ouvre la porte grinçante du placard mural : FOURCHE édentée, CANNE à pêche tordue, ARC brisé, BOURSE vide, BRETELLE d'accordéon, LINGE jauni, ROBE trouée malgré la PLAQUETTE anti-mites, CARRE en VOILE de coton déchiré, BOTTE dépareillée, LUSTRE et VASE ébréchés, UNIFORME militaire raidi sur un PORTEMANTEAU. Tout ce BAZAR ne vaut pas un CLOU !

Il y a aussi ce MEUBLE NAPOLEON III hérité d'une cousine d'une BRANCHE éloignée. Elle avait de la CLASSE, se tenant bien DROITE, les cheveux lissés en BANDEAU, la RAIE au milieu et un chignon impeccable, habituellement vêtue d'un corsage au COL BALEINE qui accentuait son air digne de buveuse de CAMOMILLE ! Aucun ORGUEIL, juste l'attitude réservée due à une éducation stricte. Pour tous bijoux un IRIS en broche et son ANNEAU de mariage. Elle ne manquait cependant pas d'humour, TRAIT de caractère qu'elle disait devoir à son cousin Félicien. On voyait son oeil FRISER lorsqu'elle l'évoquait. Toujours disposé à quelque FARCE de son invention, à l'ORAL comme à l'écrit, il l'amusait avec ses jeux de mots. Aucune INTELLIGENCE ARTIFICIELLE n'aurait pu l'égaler. Seul le VERLAN ne l'avait pas séduite !

A l'intérieur, je découvre une AFFICHE roulée dans un TUBE cartonné, deux bas NYLON, un BLAIREAU, un peigne à MOUSTACHE, une épingle CADUCEE, une grille de mots fléchés incomplète. Je lis les définitions : "Septième ciel"... disons ORGASME, et "Amateur de pomme"... NEWTON probablement.

Une CLE ouvre un coffre contenant quelques livres disparates : Apprentissage du MORSE, le BONSAI, un ASTERIX, un VOLUME des Rougon-Macquart, Andromaque de RACINE, le Roman de la MOMIE , Maître NINJA, l'Amour en KILT et un ouvrage soigneusement recouvert, d'où dépasse un papier plié, servant de marque-PAGE.

Dehors, le vent souffle tout son SAOUL ! un vrai BLIZZARD. Je ferme le Velux au CARREAU fendu, resté entrebaillé . La PARABOLE du toit voisin vibre. Un GRAIN s'annonce. Le POELE ronfle à l'étage inférieur, j'ai bien fait d'ajouter une BUCHE. L'APPAREIL, au DESIGN plus que rétro, tombe souvent en panne.
Mal assise dans un fauteuil VOLTAIRE vermoulu, j'ouvre le dernier livre, humectant mon INDEX pour déplier ce qui est en fait une longue lettre.

Chère cousine Ambre,

APRES cette année terrible où nous faillîmes subir autant de pertes humaines que lors de la PESTE noire, c'est dans un état d'ESPRIT moins RADIEUX que d'habitude (je me rappelle mon SAFARI-photos de l'an dernier !) que je vous envoie mes voeux de bonne santé. Dirai-je même que j'éprouve ce que l'on nomme communément BOURDON ou CAFARD face au SEISME qui a secoué le monde ? Un GOUFFRE s'est ouvert devant nous et le SPECTRE de la pandémie est encore présent. Parfois nous profitons d'un ENTRACTE entre deux rebonds, mais je rêve qu'un responsable, du haut de sa TRIBUNE, déclare dans un roulement de TAMBOUR : "Oyez, braves gens, la FURIE est vaincue, nous pouvons revivre normalement". Comme j'applaudirais un tel HYMNE à la joie retrouvée !

En attendant, je vous en conjure, évitez les longues stations DEBOUT aux caisses des magasins. Au retour, veillez à vous DESHABILLER et à nettoyer vêtements et téléphone PORTABLE. Oubliez vos tournois du CLUB de BRIDGE et limitez le NOMBRE de convives à table. Refusez d'EMBRASSER quiconque, méfiez-vous de toute PROJECTION de particules provenant de l'éternuement d'une amie, de son COMPAGNON ou d'un MEMBRE de votre famille.
Dans le CABINET du docteur, désinfectez le SIEGE laissé par un patient avant de vous asseoir et ne remettez pas dans votre POCHE le mouchoir utilisé. Contrôlez votre température : de la FIEVRE, une GORGE irritée, doivent vous faire IMAGINER le pire. Même votre BROSSE A DENTS peut être suspecte et une douleur d'ENTRAILLES devenir LOUCHE. Outre le masque, portez des LUNETTES pour protéger vos yeux de tout PARASITE contaminant.

Le TABLEAU parait sombre mais ce MISERABLE virus a prouvé sa dangerosité. Il ne faut pas baisser la GARDE ni COMPTER sur le FACTEUR chance . Ce n'est pas un simple EPOUVANTAIL mais un ennemi FAROUCHE, un SAUVAGE à la GRIFFE empoisonnée. Quasiment invisible au MICROSCOPE, plus sournois qu'un SERPENT, il saute d'un BOND de KANGOUROU, à un JET de pierre, d'une personne à l'autre. Ne pensez pas que je sois en train de PINAILLER avec des détails, ni de faire toute une AFFAIRE d'une simple grippe !
Je ne suis pas votre AINE mais, vous en serez d'ACCORD, il m'arrive souvent d'être plus prompt que vous à tirer la sonnette d'ALARME. Ne me prenez pas pour un OLIBRIUS, un CHARLOT ou un peureux prêt à ouvrir le PARACHUTE à la moindre alerte, même si je suis une REGLE immuable : rester prudent en toutes circonstances et ne pas jouer ma vie à la ROULETTE, il n'en sera pas proposé une SECONDE !
La FUITE est impossible, le monde entier étant touché par ce fléau : en ANGLETERRE ou bien outre-ATLANTIQUE, en AMERIQUE, de New York à RIO, à HOLLYWOOD ou LAS VEGAS, au-delà des ALPES, à ROME, à BERLIN, en GRECE, à TOKYO. Qu'on soit ALLEMAND, BELGE, du pays de MOLIERE ou de celui de SHERLOCK Holmes, nous sommes tous à EGALITE, logés à la même enseigne ! Aucune terre d'ASILE à l'horizon. A la rigueur, quelque INDIEN dans son TIPI, ESQUIMAU au POLE nord, résident au pays du MANCHOT, habitant de l'EQUATEUR ou Touareg isolé dans une OASIS, n'ont pas eu connaissance du FOIN déclenché par ce cataclysme, mais rien n'est moins sûr !

Je déplore le non-respect d'un CODE de bonne conduite. La DIVISION règne chez nous. Mais quelle MOUCHE pique ces inconscients sans aucun SENS civique, du MOME au plus âgé, qui se réunissent au mépris de toute prudence ? Libre à eux de se faire HARA-KIRI mais qu'ils ne propagent pas la maladie ! C'est malheureux d'être obligé de lancer une GRENADE lacrymogène pour les maîtriser ! On devrait leur montrer davantage ce qui se passe à l'HOPITAL. Leur soif de liberté ne peut-elle être REMISE à plus tard face à un tel enjeu : VIVRE ? Il faut être MIRAUD pour ignorer les risques. Enfin ... "les chiens aboient, la CARAVANE passe" , même si elle brinquebale quand un ROUAGE est défaillant. On entend "solidarité" mais il ne semble pas que ce soit la VERTU première de nos concitoyens !
D'ailleurs la liberté n'est-elle pas qu'un FANTASME ? N'obéissons-nous pas à une KYRIELLE d'obligations à l'intérieur d'un CADRE devenu naturel ?
Heureusement, je n'ai pas le DON de DOUBLE vue mais, d'après la RADIO, les journaux, un vaccin sera bientôt disponible. Notre DESTIN n'est sans doute pas encore de disparaître comme le DINOSAURE de la Préhistoire ! La MAGIE de la Science, qui devrait soulever l'admiration des foules, ne fait pourtant que susciter les critiques ...

Vous allez me juger bien sérieux mais le MOTIF l'est tout autant. Il me tarde de retrouver un meilleur moral. Je suis néanmoins comme un COQ en PATE chez moi, je pratique un peu de culture PHYSIQUE, je lis et j'écris tandis que ma chère Sidonie, vraie FOURMI laborieuse, passe son temps à TRICOTER et broder : point de CHENILLE, de CROIX, broderie RICHELIEU n'ont plus de secret pour elle. Elle vient aussi de terminer le deuxième CHAUSSON d'une paire destinée à un nouveau-né. Nous sommes sous le CHARME de ce petit ANGE, seulement vu en photo. Il faudra attendre des jours meilleurs pour lui donner un BAISER. Sans oublier toute une GAMME de ravissantes figurines crochetées, comme celle que je vous ai envoyée avec mon troisième roman.

Qu'en avez-vous pensé au fait ? Je ne m'attends pas forcément à ce qu'il soit COURONNE de succès mais je compte sur votre avis d'une totale FRANCHISE. Il m'arrive d'être JALOUX de votre écriture, au propre ou au figuré, moi qui griffonne comme un chat ! Quel dommage que vous n'ayez pas tenté une CARRIERE d'écrivain, mais cette DEMARCHE ne vous attire pas. Le DECLIC ne s'est pas produit. Vous n'avez nul besoin de nombreux lecteurs et votre ATOUT principal reste confidentiel. J'ai eu beau me faire l'AVOCAT du diable et me montrer TETU, votre opinion dans ce domaine n'a pas avancé d'un POUCE. Je ne vous en fais pas le PROCES, chacun est libre et vous ne concevez d'ARRANGEMENT qu'avec vous-même. Je NOTE que l'AGENT publicitaire qui s'occuperait de vos affaires n'est pas encore né ! Même sans rêver devenir MILLIONNAIRE, je trouve normal de tirer quelque bénéfice de la vente d'un livre qui a demandé beaucoup d'investissement.

En tous cas, si vous aviez besoin d'une EPAULE secourable ou d'un simple RENSEIGNEMENT, en ces temps difficiles, vous pouvez compter sur moi. Le LIEN qui nous unit, malgré l'éloignement, vous dans votre BANLIEUE plutôt à l'est, moi dans mon bourg, complètement à l'ouest, est et restera indéfectible.

A bientôt de vos bonnes nouvelles j'espère, votre cousin affectionné,

Félicien


Un COURT instant, ce retour en arrière me laisse dans un état un peu HAGARD. Le style de cette lettre me surprend. Je déchiffre la date : janvier 2021. Bien qu'écrite au temps de l'informatique et de la ROBOTIQUE, elle a gardé un certain parfum d'antan. Je collerai un POST-IT sur mon agenda pour penser à lire ce fameux livre ...

J'avais presque oublié cette folle année 2020 ! Des gens applaudissant sur le BALCON de leur IMMEUBLE chaque soir, le BANC du petit square interdit, la queue devant la BANQUE, la DISTRIBUTION des provisions au drive, plus de pâtes, farine ou petits POIS dans les rayons du CARREFOUR, la RONDE de la Police pour éviter les rassemblements, des promenades limitées à une ZONE d'un kilomètre autour du domicile, pourquoi pas un DRONE ESPION pour surveiller les campagnes ?! Bref, tout un FAISCEAU de mesures n'ayant hélas pas évité les morts. Plus d'un PATRON de société en faillite, des fermetures en SERIE de commerces et autres activités. On assistait à une désespérante CONTINUITE de la maladie. Nul n'avait le MONOPOLE de la parade bien qu'aucun pays, confronté à cet adversaire commun, ne soit resté PASSIF. Un vaccin était à l'ETUDE, sa disponibilité déclencha une affluence dans les centres de vaccination. Les gens ne pensaient plus à leur IDOLATRIE pour un médecin devenu un vrai gourou. La foule est crédule, elle croirait à la venue d'un MARTIEN porteur du remède miracle, si les réseaux sociaux l'annonçaient !

Soudain, la SIRENE de l'HOTEL de ville retentit, me faisant sursauter comme un coup de CANON ! Ce n'est que midi en ce premier mercredi du mois. Suivant sa MECANIQUE bien rôdée, la factrice a fini sa TOURNEE. Les poireaux VINAIGRETTE, le BACON et le reste de NAVET au CURRY passé à la MOULINETTE de mon MENU du déjeuner attendrons. Je vais voir si j'ai du courrier, certaine de ne pas rencontrer cette SORCIERE à la FIGURE aussi fermée qu'une CELLULE de prison ! Son CAPITAL sourire est épuisé depuis longtemps ! Elle a la dent plus dure que celles d'un REQUIN pour se plaindre de son employeur, et moi, bonne POIRE, sans être vraiment un MODELE d'hypocrisie, je compatis en espérant que son FUTUR remplaçant sera plus jovial. Elle a l'habitude de partir comme un cheval qui sent l'ECURIE, pressé de regagner son BOX.

Pas de courrier ... Mais j'ai de la lecture ...
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 3389
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par sab92 » 08 Avr 2021 14:16

Bravo Ambroisie, une petite visite pour te dire que j'ai beaucoup aimé. Je serai plus loquace ce soir ;)
Avatar de l’utilisateur
sab92
 
Message(s) : 357
Inscription : 21 Sep 2013 11:59

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par sab92 » 08 Avr 2021 17:49

Me voilà rentré...pour développer :D

Pour quelqu'un qui dénigre ses neurones très terre à terre, je remarque que tu t'es malgré tout aventurée dans un univers "anticipé" ! Bienvenue dans la planète SF !
D'ailleurs selon une étude américaine, les amateurs de SF seraient, de façon étonnante, bien plus terre à terre que ceux de romance, de classique ou de polars.
S''évader dans les confins de la galaxie rendrait plus réaliste dans sa vie, bah oui :roll:

Bref, ton soupçon de fiction, trame de fond discrète, donne au récit une toute autre dimension. L'hyper-actualité dont on nous abreuve quotidiennement nous semble subitement lointaine, et ça fait du bien.
L'ambiance est feutrée et on imagine parfaitement ton personnage lové dans son fauteuil Voltaire, cerné de bric et de broc, avide de découvrir cette lettre comme un trésor oublié.
Merci pour cette lecture apaisante Ambroisie :wink:
Avatar de l’utilisateur
sab92
 
Message(s) : 357
Inscription : 21 Sep 2013 11:59

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par peyo_fr » 08 Avr 2021 18:54

:poucehaut: Merci Ambroisie pour ce nouveau chapitre de tes relations épistolaires avec l'ami Félicien (votre premier échange de "Cher(e) cousin(e)" sur BaJ aura bientôt 6 ans !).
C'est toujours d'aussi élégante facture, plus nostalgique, et les mots contraints coulent naturellement au fil du texte : joli travail !
Question : jusqu'à quel point as-tu cherché à rédiger cette lettre "à la manière de" Félix ? :scratch:
Avatar de l’utilisateur
peyo_fr
Premium
Premium
 
Message(s) : 3389
Inscription : 27 Fév 2014 0:27
Localisation : Paris/Angers/Arcachon

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par Ambroisie » 08 Avr 2021 19:52

Merci sab de ce long commentaire après une journée de travail chargée ! Je n'avais pas vu cela sous cet angle (science-fiction !) imposé par l'évocation d'un passé à peine lointain. Certain grenier ancien est sûrement pour beaucoup dans ce choix et permet des énumérations d'objets hétéroclites (j'avoue que je cède souvent à cette tentation sans le moindre scrupule.). Je craignais de m'appesantir sur la période actuelle mais la façon dont tu l'as ressentie me rassure : tant mieux si tu as trouvé cette lecture apaisante, je n'en espérais pas tant ! :D

Peyo, merci pour tes bonnes paroles ! Pour ta question, à vrai dire, les cousins ont échangé tellement de lettres et ce bien avant notre venue sur BàJ, que je n'ai pas eu à réfléchir. C'est écrit à ma manière car sans les jeux de mots très personnels dont Félix émaille ses écrits, ça ne peut pas être de lui ! :geek: Je voulais lui faire cette surprise sans trop d'inquiétude quant à sa réaction ... 8)
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
Premium
Premium
 
Message(s) : 3275
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par vance35 » 08 Avr 2021 20:40

Oui, bravo Ambroisie ton texte coule naturellement et se lit avec plaisir.

Et Sab m'a devancé, je voulais aussi mentionner que finalement tu te mettais à la SF :D
Avatar de l’utilisateur
vance35
 
Message(s) : 271
Inscription : 27 Juin 2013 20:40
Localisation : Bretagne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par CD46 » 08 Avr 2021 20:45

bravo, cette visite dans le grenier, j'ai bien aimé, ça se lit avec plaisir, comme cette longue lettre pourtant un peu mélancolique!
félicitations!
CD46
Premium
Premium
 
Message(s) : 120
Inscription : 26 Sep 2013 11:44

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par la brebis » 08 Avr 2021 22:12

Ahah le retour de Félicien le bien nommé cousin.

j'aime beaucoup l'intemporalité du texte, c'est très chouette. Je pensais que le cousin Félicien allait nous parler de la grande guerre, mais qui sait, après tout celle-ci n'est pas si petite et tout aussi mondiale.

Merci pour ce texte très fluide et très plaisant à lire.
Avatar de l’utilisateur
la brebis
 
Message(s) : 230
Inscription : 26 Oct 2015 23:39
Localisation : auxerre

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par Ambroisie » 08 Avr 2021 22:22

Merci à vous !
Vance, je me sens plus près de la TSF que de la SF ! :wink:
CD, j'ai cédé à l'atmosphère ambiante ... :?
la brebis, le cousin Félicien appréciera ta remarque ! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
Premium
Premium
 
Message(s) : 3275
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par vance35 » 08 Avr 2021 23:57

Tu sais Ambroisie, Peyo parlait de la ressortie de Dune sur les écrans, mais il ne faut pas oublier que c'est avant tout une super saga de Franck Herbert qui est sortie en 1965 tout de même.
Et pour les amateurs de SF, un conseil de lecture : de la SF chinoise : la trilogie du "problème à trois corps" de Liu Cixin. Je viens de finir le tome 2 et c'est vraiment bien.
PS : je suis fan de SF mais je ne lis pas que cela :geek: :roll:
Avatar de l’utilisateur
vance35
 
Message(s) : 271
Inscription : 27 Juin 2013 20:40
Localisation : Bretagne

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par felixcat17 » 11 Avr 2021 11:20

Chère cuisine Ambre,

Mes yeux et mon neurone viennent de découvrir votre texte, contribution aussi traditionnelle qu’annuelle au tournoi organisé de main de maître par le sieur Peyo, à qui je me permets d’adresser mes bien respectueuses salutations au passage.

Oui, je vous le confirme bien chère cousine, vous ne fûtes point saisie par la berlue, ou alors à point, puisque le vocable de cuisine dont je me permets de vous affubler tient au chef de votre article, car tambouille est son nom. Votre entrée en lice quelque peu toquée m’a collé une peur bleue, me demandant à quelle sauce j’allais être mangé. Rassurez-vous, bien bonne et chère cousine, malgré les ans qui passent et la distance qui nous sépare, je n’ai rien oublié de vos qualités, et pas seulement gastronomiques, m’apprêtant à savourer une exquise mignardise concoctée avec tout le soin dont vous savez faire preuve en toute circonstance, bien loin d’un affreux brouet, plat tout autant sinistre qu’indigeste, inconnu des tables de l’aloi, bon comme le bon pain, que vous savez partager avec les hôtes honorés de votre rare mais lumineuse présence, toujours empreinte de vraie camaraderie qui m’oblige à reconnaître sans le moindre déplaisir que, en tant que maîtresse des tables de l’aloi, vous n’êtes pas du genre à laisser autrui dans la mouise… Dieu soit loué !

Pourtant, en ces temps post-pascaux, il convient de revenir à nos moutons, ou plutôt à la genèse de votre récit, qui a comme toujours un goût de paradis, et la belle que vous êtes m’a assez côtoyé pour savoir qu’il m’arrive d’avoir la dent dure, mais pas une langue de serpent.

Vous avez donc réussi l’insigne exploit de me faire sortir de ma torpeur, du fond de mon trou où j’hibernais profondément. Je me suis mis donc à marcher dans ma grotte, et pas seulement du pied gauche, ce qui m’a pourtant porté bonheur puisque l’inspiration me vint, et que vous goûtez présentement le plaisir, du moins j’ose me le figurer, de me lire, et pas mon brouillon, puisque c’est écrit au propre.

Malheureusement, les ans ont accompli leur ouvrage, et tout en restant loyal avec vous, je ne puis plus rivaliser dans la durée avec votre auguste personne, même en faisant le clown ! Je crains d’être devenu un vieux matou quelque peu déliquescent, tout en osant espérer que je ne suis pas le plus grand chat piteux du monde… La vie n’est qu’un grand cirque ; il faut savoir se retirer dignement avant d’avoir effectué le numéro de trop, surtout quand on est funambule. Mais je ne vous cache pas avoir une tendresse particulière à l’évocation de nos missives respectives, et pas seulement pour leurs chutes...

Vous restez chère à mon cœur et du fond de ce dernier je vous remercie bien chaleureusement pour l’hommage que vous fîtes à mon endroit, de par le contenu de votre toujours brillante contribution, qui brille de mille feux sur lesquels n’en finissent pas de mijoter les bons petits plats que vous seule avez l’art de concocter pour notre plus grand plaisir, pour les temps passés, présents et à venir. Le pseudonyme dont vous vous affublâtes pour répandre votre bonne parole sur la toile convient à merveille à l’étoile que vous êtes, même si quelque mauvais plaisant eut le mauvais goût, probablement par jalousie, de vous rebaptiser Mamy Nova ! N’est pas une crème qui veut, même renversante !

Quand au sujet prédominant que vous évoquâtes au titre de cette année 2020, je me contenterais pour résumer d’une simple citation quelque peu adaptée : «  Pasteur, reviens, ils ont la rage ET sont devenus fous… et c’est viral ! »

En conclusion, je me réjouis de l’essentiel, à savoir la lecture de vos bonne nouvelles, venues du fin fond de l’espace-temps, et vous prie de bien vouloir accepter l’expression, pas aussi adroite que la vôtre certes, mais aussi sincère, de mes sentiments tout autant respectueux qu’affectueux.

Votre cousin Félicien
Avatar de l’utilisateur
felixcat17
Premium
Premium
 
Message(s) : 466
Inscription : 01 Déc 2013 14:52
Localisation : quelque part à l'ouest, presque complètement à l'ouest...

Re: Chat-l'ange Unanimo 2020 - Quatrième Texte, par Ambroisi

Message par Ambroisie » 12 Avr 2021 11:34

Félix, je dois remercier ta cuisine et ton cirque, deux thèmes dont tu es friand, pour t'avoir fourni l'inspiration de cette lettre qui constitue certainement le plus long commentaire de ma bibliothèque ! Et surtout, j'allais presque oublier ! Merci pour ta participation involontaire, mais ô combien indispensable, à l'élaboration de mon texte de cette année. :bieremetal:
Avatar de l’utilisateur
Ambroisie
Premium
Premium
 
Message(s) : 3275
Inscription : 19 Fév 2014 19:23
Localisation : Rhône-Alpes-Auvergne


Retour vers Unanimo

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)